CATHERINE DE SIENNE (ITALIE) 1347-1380 fêtée le 29 avril Patronne des infirmières

"Si les pauvres hommes pouvaient soupçonner ce que sont le purgatoire et l'enfer, ils préféreraient mourir dix fois que d'endurer de tels supplices un seul jour." Catherine était la plus jeune d'une famille nombreuse. En 1353, dans l'église de Saint-Dominique, elle eut la vision de Notre-Seigneur la bénissant. Elle n'avait alors que six ans. Elle comprit que Dieu voulait qu'elle accomplisse une tâche spéciale et s'y prépara par la pénitence et de ferventes prières. Ses parents voulaient qu'elle se marie mais elle devint tertiaire de l'Ordre de Saint-Dominique et se voua au service des pauvres. Elle connut beaucoup de tentations, qu'elle surmonta en priant constamment. Sa sagesse et ses bons conseils étaient recherchés aussi bien par les chefs d'Etat que par le souverain pontife. Depuis de nombreuses années, les Papes résidaient en France plutôt qu'à Rome car les temps étaient troublés. Catherine fit une visite spéciale au pape Grégoire XI et lui dit: "Saint Père, Dieu veut que le chef de son Eglise aille vivre à Rome. Je prierai pour que vous vous y rendiez le plus tôt possible." Et ainsi, Rome redevint la résidence des Papes. Les derniers jours de Catherine furent remplis de souffrances qu'elle offrit pour le bien de tous les Chrétiens. Notre-Seigneur lui accorda de voir la beauté d'une âme en état de grâce. Elle mourut à l'âge de trente-trois ans. (D'après L. G. LOVASIK, le livre des Saints - Edition St Joseph) La vie de Ste Catherine de Sienne ne converge-t-elle pas avec celle de Ste Brigitte de Suède (1303-1373) ?